CE FUT AUSSI CELA, MAI 68 – HENRI SIMON (FR) – ΗΤΑΝ ΚΑΙ ΑΥΤΟ, Ο ΜΑΗΣ ΤΟΥ 68

 

En mai 1968, j’avais quarante-cinq ans et j’avais déjà derrière moi vingt et trois années de militantisme  syndical  et  politique  (bien que j’aie toujours renié le titre de militant, refusant  le sens  classique  de  ce  mot  d’œuvrer  ardemment  pour une cause politique précise).  À la fois, j’étais animateur d’un groupe d’opposition syndicale dans la boîte où  je travaillais depuis 1945, et en partie animateur du groupe de travailleurs Informations correspondances ouvrières, ICO (issu du groupe Socialisme ou barbarie), guère plus sur Paris  d’une  vingtaine  de  travailleurs. Dès  les  premiers  jours  de  mai  68, ICO s’était soudainement gonflé d’un afflux de près d’une centaine de sympathisants, principalement des  étudiants  et  des intellos. Tout cela est une autre histoire et contrairement à bien de ceux  qui,  tous  à la  retraite,  tentent  de  mettre  sur  le  papier les faits et méfaits de leur jeunesse  d’alors,  je n’écrirai  rien sur ce  que fut « mon » mai 68, sauf les quelques notes qui suivent. Qu’apporterait  de  plus  ce  qui ferait un gros livre de mes propres souvenirs évoqués à travers une mémoire défaillante qu’aucun de ceux qui m’accompagnèrent dans cette galère d’un grand mois ne pourrait corriger car ou ils ont disparu, ou n’en sont plus capables, ou s’en fichent éperdument (et ils ont bien raison).                                                     {…}

Michael Seidman précise que ses recherches (1) ont montré que les actes de sabotage furent relativement mineurs et très spécifiques. Nous nous en rendîmes compte quand nous avons envisagé des coops; piquer tous les dossiers du bureau du personnel pour les distribuer à chaque employé, saboter l’imposant ordinateur central (ce qui était facile). Mais nous nous aperçûmes que tous les secteurs sensibles étaient bien gardés nuit et jour par des sortes de milices syndicales et que, faute d’un mouvement de masse, toute action de commando était condamnée.                                                                                                            {…}

Henri Simon, Mai 68

 


 

(1) Michael Seidman

http://www.echangesetmouvement.fr/2018/06/mai-68-modeste-ou-mythique/

 

Δημοσιεύθηκε στην FRANÇAIS, MATERIEL (FR), ΚΕΙΜΕΝΑ, ΥΛΙΚΟ και χαρακτηρίσθηκε , , , , , , . Αποθηκεύστε τον μόνιμο σύνδεσμο.

Αφήστε μια απάντηση

Η ηλ. διεύθυνση σας δεν δημοσιεύεται. Τα υποχρεωτικά πεδία σημειώνονται με *